Bienvenue sur le site de ...
Commune de Bèze

En direct mardi 13 juin à 20h55 sur France 2 - Présenté par Stéphane Bern


Une sixième édition riche en nouveautés et en découvertes!

"Le village préféré des Français" fête cette année son 6ème anniversaire. L'occasion, pour Stéphane Bern, de repartir sur les routes de France, à la découverte de 13 magnifiques nouveaux villages, représentant les 13 régions de France métropolitaine. Patrimoine, gastronomie, artisanat et convivialité seront mis à l'honneur avec, au programme, toujours plus de belles images et d’idées de destinations, à quelques semaines des vacances d’été.


Pour découvrir les 13 villages en compétition cette année, rendez-vous, sur france 2.fr
Dès le 26 mai, c’est sur l’antenne de France 2 que les téléspectateurs pourront découvrir, chaque jour, un nouveau village.

 


Nouveauté 2017

C’est une nouveauté de taille qui marque cette 6ème édition.

Cette année, en effet, les votes se feront uniquement par SMS et AUDIOTEL lors de la grande soirée présentée par Stéphane Bern, en direct, le 13 juin. C’est à la fin de l’émission, après avoir visité les 13 villages de France métropolitaine en compétition cette année, que nous découvrirons, tous ensemble, le village qui succédera à Rochefort-en-Terre (Bretagne).

La sélection 2017
Voici les 13 villages en compétition pour le titre de "Village préféré des Français 2017" :
Bellême / Région Normandie
Bèze / Région Bourgogne-Franche-Comté
Gargilesse-Dampierre / Région Centre-Val de Loire
Kaysersberg / Région Grand Est
La Garde-Adhémar / Région Auvergne-Rhône-Alpes
Lagrasse / Région Occitanie
La Roque-Gageac / Région Nouvelle-Aquitaine
Lourmarin / Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Moncontour / Région Bretagne
Montchauvet / Région Ile-de-France
Piriac-sur-Mer / Région Pays de la Loire
Saint-Valery-sur-Somme / Région Hauts-de-France
Sant’Antonino / Région Corse


Réagissez sur les réseaux sociaux avec #VillagePrefere


Suivez le Village Préféré des Français sur:
Facebook : https://www.facebook.com/levillagepreferedesfrancais/
Twitter : https://twitter.com/villageprefere

Une vidéo de présentation de Bèze:

https://www.france.tv/france-2/le-village-prefere-des-francais/157879-beze-region-bourgogne-franche-comte-departement-cote-d-or.html

projet centre bourg 2017Située en Val de Saône Vingeanne, la commune de Bèze occupe une place à part au sein de la communauté de communes du Mirebellois par la richesse de son histoire et la valeur de son patrimoine. Fondée par des moines au début du 7e siècle après JC, célèbre pour sa résurgence, la commune où le chanoine Kir exerça son ministère pendant de nombreuses années jouit de nombreux atouts qui restent encore à valoriser. En complémentarité avec des pôles administratifs et économiques du territoire du PETR, Bèze entend jouer sa propre partition en engageant un projet de valorisation de centre bourg centré sur :

Le soutien à l’activité locale autour du site des grottes (100 000 visiteurs par an) favorisant par ruissellement la pérennité du tissu entreprenariat local (restaurant, chambres d’hôte, artisanat).

  • La valorisation du site élargi des résurgences : maillage entre cheminements doux et zones d’accueil du public , passerelle piétonne, valorisation des jardins et des écosystèmes en bord de rivière, signalétique pédagogique.
  • La mise en place d’un pôle de services administratifs communaux en réhabilitation de l’ancienne cure, bâti de grande valeur architecturale, avec l’aménagement d’un caveau en salle de rencontre et de loisirs, de la mairie et d’un point poste et d’une bibliothèque communale.
Dans la cadre de son programme 2017, la commune de Bèze a pour ambition d’initier l’impulsion dans chacun de ces trois axes de travail avec :
  1. La construction neuve de « l’Abri des Grottes » : un lieu d’accueil, d’information, de billetterie et de services à l’entrée du site.
  2. La réhabilitation de la Cure et la création d’un jardin à vertu mémorielle (chanoine Kir) et pédagogique en lien avec la réhabilitation de la cure.
  3. La création d’une passerelle piétonne entre le jardin de la cure, au niveau des halles, et la Porte de la Cour aux Francs.
 
L’ensemble de ces projets sont programmés pour une mise en chantier courant 2017 selon un échéancier précis qui garantira la continuité des services publics, l’accueil des visiteurs des grottes et la sécurité des usagers des espaces publics.

La construction neuve de « l’Abri des Grottes » : un lieu d’accueil, d’information, de billetterie et de services à l’entrée du site.

Assuré actuellement par un chalet datant des années 70 peu en accord avec le nouvel élan que la commune souhaite donner à son développement, l’accueil du public des grottes sera complètement repensé avec la création d’un pavillon en structure et en ossature bois.
 
abri des grottes

Résolument contemporain, le bâti se placera en contraste avec l’aspect massif du front rocheux des grottes grâce à son bardage bois et ses parois largement vitrées.

Exploité de mai à octobre, fermé lors des périodes les plus froides, l’équipement proposera un espace d’accueil et d’information, une billetterie, une buvette et des sanitaires à l’air libre qui pourront rester accessibles aux public en dehors des horaires d’ouverture des grottes. Totalisant moins de 90m2, Inspiré par les architectures temporaires des bords d’eau, l’»Abri des Grottes» se veut accueillant, léger et économe à exploiter.
 
  • Sa structure sera en bois issues de filières écocertifiées, sa conception est bioclimatique (apports solaires, ventilation naturelle, économie des ressources).
  • Son isolation périphérique assurera le standard RT2012 au moyen de solutions bio-sourcées (fibre de bois)
  • Une récupération des eaux pluviales prévoit un stockage de 1500 litres pour des usages extérieurs.
  • Grâce à la période d’utilisation et au mode constructif choisi, le réchauffage et le rafraîchissement de l’air sera assuré par une simple VMC double flux.

La réhabilitation de la Cure et la création d’un jardin à vertu mémorielle(chanoine Kir) et pédagogique en lien avec la réhabilitation de la cure.

jardin de la cure

Le jardin de la Cure

Au Sud de l’ancienne cure de la commune le chanoine Kir s’était aménagé un jardin sous la forme d’un petit havre de verdure qui lui permettait d’accueillir les visiteurs, de méditer au calme et de cultiver un petit verger. C’est à ce joli site encore habité par la mémoire du grand homme que la commune souhaite redonner vie. L’intérêt de la démarche n’est pas uniquement mémoriel. En réalité, le jardin de la Cure constitue la « porte d’entrée » des projets de valorisation de centre bourg :

on y accèdera depuis la place de l’Eglise et de là les cheminements piétons permettront de rejoindre, de proche en proche, la cure réhabilitée, la passerelle neuve enjambant
la Bèze et l’abri des Grottes dominant le village. Le projet prévoit plusieurs interventions distinctes :

  • L’abaissement du mur de domaine en un mur bahut en pierre permettant d’ouvrir la vue vers la rivière et la cure réhabilitée.
  • L’aménagement d’un petit lieu de mémoire et de méditation, évoquant succinctement l’histoire du chanoine.
  • L’aménagement d’un verger pédagogique d’inspiration médiévale en lieu et place de l’ancien verger.
  • La création d’une aire de stationnement associant des aires en « herbe renforcée » et des cheminements en béton drainant.

Dans tous les cas et pour l’ensemble du projet, la proportion de surfaces perméables et celle des surfaces végétalisées dépasseront les 70%.

réhabilitation de la cureLa réhabilitation de la Cure

Situé au coeur de la commune mais peu visible depuis la voie publique, l’ancienne cure constitue pourtant un patrimoine de toute première valeur :

  • Sa construction en pierre de taille et sa toiture à quatre pans en tuiles de bourgogne mérite une réhabilitation de qualité, à la hauteur de l’aspect institutionnel de sa silhouette.
  • Son grand terrain communal qui s’étend du parking de l’église aux bords de rivière est une bonne opportunité pour améliorer le lien entre les différentes composantes urbaines et paysagères de la commune.
  • Son histoire, étroitement liée au parcours du Chanoine Kir, grande figure régionale, mérite d’être mise en avant.

Par ailleurs, la commune ressent le besoin d’assurer en un même lieu l’ensemble de ses missions de service au public, qu’il s’agisse des services administratifs (point poste, mairie) , des équipements de loisir et de rencontre
(caveau, salle des associations) et des locaux à vocation culturelle (bibliothèque). Ainsi, il a été décidé de recentrer l’ensemble de ces fonctions dans le cadre du programme de réhabilitation de l’ancienne cure, qui comprendra une extension destinée recevoir l’ensemble des circulations verticales du projet qui se distinguera notamment par :

  • Une réhabilitation dans le respect de la valeur du patrimoine : menuiseries bois grande hauteur, couverture neuve en tuiles plates de bourgogne, conservation et valorisation des planchers à la française et des murs en
    pierre de taille.
  • Une extension en poteau-poutre bois réalisée à partir d’essences issues de filières éco certifiées.
  • Un niveau de performance thermique qui respectera Cep projet = 80 kWh/m2.an avant pondérations géographiques et altimétriques.
  • Le recours à une énergie renouvelable pour le chauffage et la production d’eau chaude : géothermie basse température à captage horizontal et chaudière granulés bois sont à l’étude.

La passerelle piétonne

Le projet de la passerelle enjambant la rivière Bèze est né d’un constat : malgré une fréquentation importante pour le site des grottes les visiteurs repartent souvent avec une perception incomplète de la commune découlant de l’absence d’un sentier de découverte assurant une boucle entre le site des résurgences, celui des grottes et le coeur de bourg. C’est pour cette raison qu’une passerelle piétonne est prévue entre le terrain de la Cure au niveau des halles en bois et la Porte de la Cour aux Francs. Développé sur une portée de 24m environ, l’ouvrage de type « structure poutre » sera réalisé en structure métallique avec un parement en Pierre de Bourgogne et des gardecorps en inox. Etudiée pour s’insérer avec finesse dans son environnement, la passerelle permettra d’adopter un nouveau point de vue sur la rivière et sa fameuse résurgence.

la passerelle

calendier

Programme développement de Centre Bourg 2017

Rue des deux ponts

Située entre la place de la mairie et l'église, cette rue (170 m de long) emprunte un ouvrage d'art enjambant la Bèze avant de rejoindre l'église. D'abord large et pourvue de trottoirs accessibles, la rue se rétrécit d'1 à 2 mètres de large au niveau du pont. Les trottoirs sont alors inexploitables (75 cm de lage de chaque côté). La rue subit un second rétrécissement au niveau de l'église (voie de 6m avec des trottoirs de 30 cm d'un côté et de 60 cm de l'autre).

Proposition :

  1. Réfection des 2 trottoirs en privilégiant l'accessibilité sur le trottoir côté "est" (largeur minimum d'1,40m sur tout le linéaire),
  2. Aménénagement d'une écluse au niveau du pont pour permettre la mise en accessibilité des trottoirs (après vérification sur la faisabilité technique et notament au niveau de la visibilité) et une vitesse modérée des véhicules à l'approche de la place,
  3. Réduction de la largeur de chaussée au niveau de l'église pour élargir le trottoir (sur un des côtés au moins).

rue des deux ponts article

Rue du Mont

Cette rue, d'un linéaire d'environ 300m, présente des trottoirs de chaque côté de la chaussée. Toutefois, ces derniers sont souvent étroits et pourvus de nombreux obstacles gênant la circulation des piétons (côté "est" le trottoir présente souvent une largeur inférieure au mètre). La largeur de la chaussée est assez confortable avec un minimum de 5.90m et un maximumde 6.90m. Les stationnement sont anarchiqueset ajoutent à la difficulté de circulations piétonnes.

Propositions :

  1. Réfection des 2 trottoirs en privilégiant l'accéssibilité sur le trottoirs coté "ouest" (largeur minimum d'1.40m sur tout le linéaire),
  2. Réduction de la largeur de chaussée pour libérer de l'espace pour les trottoirs,
  3. Aménagements de quelques zones de stationnement (3) entre chaussée et trottoirs.

rue du mont

René Kremer vignette
C’est avec plaisir que je vous souhaite la bienvenue sur le  nouveau site Internet de la Mairie de BEZE (21310 – Côte d’Or)
 
Un certain nombre de démarches administratives peuvent, aujourd'hui, être faites par l'intermédiaire d'Internet, qui constitue, par ailleurs, une source inépuisable d'informations.

Il n'est plus possible, aujourd'hui, de faire l'impasse sur un moyen d'information et de communication qui non seulement facilite la vie quotidienne mais encore rapproche les hommes en gommant la distance qui peut les séparer. Nos anciens savent-ils qu'Internet peut leur permettre de converser avec leurs enfants ou petits-enfants qui se trouvent à mille lieues et même les voir à l'écran, grâce à la visio-conférence, qui permet de transmettre des images avec sa webcam.

Nous devons également penser à l’avenir et rentrer dans l’ère de l’e-administration en permettant aux citoyens de retrouver des services dématérialisés et accessibles à distance.

A travers ce site Internet, vous disposez de nombreuses informations utiles pour vivre à BEZE ou pour visiter notre commune, que ce soit en termes de vie pratique ou sur l’ensemble des services et équipements qu'il vous est proposé sur notre commune.

Aussi, je souhaite que vous soyez nombreux à retrouver l’actualité de la vie municipale sur ce nouveau site.
Bonne et agréable visite sur notre nouveau site.
 
René KREMER
Maire de BEZE

Sous-catégories